Qu’est-ce que le système endocannabinoïde?

système-endocannabinoide

Dans les années 1990, les chercheurs ont commencé à se demander comment les cannabinoïdes tels que le THC et le CBD agissaient sur le corps humain. Ils ont découvert un vaste réseau de récepteurs membranaires cellulaires :

le système endocannabinoïde (SEC).

Ce système physiologique complexe se révèle essentiel à entretenir l’équilibre ou homéostasie du corps.

Quels sont les composants connus du SEC ?

A ce jour, il est formé de 3 composants clés connus :

  • Les endocannabinoïdes: “endo” parce que  “ ‘internes“ et “cannabinoïde” parce qu’il se lie aux mêmes récepteurs que les phyto cannabinoïdes, le THC notamment  à l’origine de ces découvertes. Ils sont synthétisés dans le corps et agissent comme des molécules de signalisation ou ligands . Ils se lient aux récepteurs du SEC. Les deux principaux endocannabinoïdes du corps sont l’anandamide  (du mot indien Ananda signifiant “ joie, félicité, ou bonheur” et le 2-AG. Fabriqués à la demande en cas de stress, ils sont composés d’acides gras contenus dans les membranes de la cellule et sont détruits localement.

Les recherches dans le domaine du SED ont permis de découvrir de nouveaux médiateurs  « endocannabinoïdes-like », proches au niveau des composés que les endocannabinoïdes, mais agissant sur d’autres récepteurs.( ex le PEA ou  palmitoylethanolamide.)

  • Des récepteurs membranaires : CB1 et CB2 plus particulièrement mais il en existe d’autres . Ces récepteurs existent dans de nombreuses cellules du corps. Ils agissent comme un point d’entrée de la cellule et font circuler  les messages des endocannabinoïdes dans et entre les cellules .Ces récepteurs agissent ainsi avec les endocannabinoïdes ou les phytocannabinoïdes (ceux trouvés dans les plantes) et aussi les cannabinoïdes de synthèse créés en laboratoire.
  • Les enzymes sont des protéines qui  catalysent des réactions chimiques. Le système endocannabinoïde comporte des enzymes qui à la fois fabriquent et décomposent les endocannabinoïdes.

Où sont les récepteurs et à quoi servent ils?

  • Les récepteurs CB1 sont localisés surtout dans le système nerveux central (cerveau, moelle épinière), mais on les trouve aussi dans le foie, le pancréas,l’appareil digestif, les cellules graisseuses et le système reproducteur. Ils régulent l’appétit, les émotions, l’apprentissage et la mémoire.
  • Les récepteurs CB2 sont principalement présents dans le système immunitaire, mais également en faibles quantités dans le système digestif, le  foie, les os et le système reproducteur. Ils régulent les inflammations et luttent contre les infections.
  • Les récepteurs sont situés sur la membrane des cellules, ils assurent leur protection. Quand un endocannabinoïde vient se fixer sur un récepteur cannabinoïde, il envoie un signal à l’intérieur de la cellule, qui provoque un changement temporaire dans  la cellule.  Une fois activé, les récepteurs cannabinoïdes enclenchent une réaction, qui poussent les cellules à modifier leur activité vers une adaptation collective pour un état d’équilibre ou homéostasie. A l’échelle d’un individu, l’ensemble des cellules du corps s’organise pour avoir un équilibre de température, de poids …. pour rester en bonne santé.

Quel est le rôle physiologique du SED?

  • Ce système endocannabinoïde existe chez tous les mammifères.
  • Le SEC joue des rôles nombreux et divers: entre autre, on pourra citer son rôle dans la plasticité neuronale, les capacités d’apprentissage, le comportement psychomoteur,  la perception des informations sensorielles, notamment nociceptives (douleurs), les troubles psychiatriques, la mémoire, les cycles de veille et de sommeil, ainsi que la régulation du stress et de l’état émotionnel. Il module les phénomènes de dépendance .
  • Il participe à la régulation de l’inflammation et  l’immunité  .
  • il joue un rôle dans la destruction des cellules malades ou cancéreuses.
  • Le système endocannabinoïde a une action dans le contrôle de l’appétit  et dans la formation des cellules graisseuses, il régule le goût.
  •  Le SED participe à la formation de nouveaux tissus osseux du squelette  mais également des muscles qui se renouvellent tout au long de la vie.
  • Au niveau hormonal, il participe à la gestion des réponses au stress  (sécrétion d’adrénaline et de corticostérone) et dans le fonctionnement du système cardiovasculaire (vasodilatation et pression sanguine) et de  la reproduction.
  • Le SEC a aussi un rôle majeur au niveau du système digestif (contrôle du microbiote) ainsi que dans le contrôle de l’inflammation et de l’activité des cellules immunitaires .
  • Il faut savoir que les deux récepteurs cannabinoïdes peuvent agir sur un même paramètre physiologique, très souvent de la même façon mais dans certains cas d’une manière opposée.

Quel est le lien entre le Système endocannabinoïde et les maladies?

Durant des maladies,  les dosages des médiateurs endocannabinoïdes et endocannabinoïdes-like se modifient dans les tissus. Comme ces médiateurs sont  produits à la demande, les variations des concentrations tissulaires signalent  la réaction des récepteurs cannabinoïdes.

Les deux endocannabinoïdes,  le 2-AG et l’anandamide, voient  leur dosage varier à la hausse ou à la baisse, de façon conjointe ou opposée  dans les affections suivantes : les maladies inflammatoires et immunologiques (maladies auto-immunes et allergies), les maladies neurologiques et neuropsychologiques, l’ostéoporose, les pathologies cardiovasculaires et les cancers  Une altération du système endocannabinoïde est observée dans l’obésité et les maladies métaboliques.

Comment agissent les phyto cannabinoïdes THC et CBD issus du cannabis sur le système endocannabinoïde?

Grâce au système endocannabinoïde, les cannabinoïdes issus de la plante de cannabis, comme le CBD et le THC,s’unissent aux récepteurs cannabinoïdes et modulent les fonctions physiologiques de l’organisme.

Toutefois, ils agissent différemment :

  • Le THC sera attiré par le récepteur CB1 du cerveau. L’anandamide renferme un effet calmant, alors que le THC produira une forte réaction psychoactive. Les enzymes  qui décomposent l’anandamide,  ne sont pas aussi efficaces avec le THC, raison pour laquelle l’effet sera plus long et puissant avec celui-ci .
  • Pour sa part, le CBD agit avec les deux types de récepteurs : les CB1, mentalement, et les CB2, dans le tout corps . Les effets positifs sont ressentis dans tout le corps, soulageant des troubles psychologiques comme l’anxiété, ainsi que certains problèmes physiques comme les spasmes musculaires, la douleur et l’inflammation.

Cependant, le CBD agit également sur le système endocannabinoïde d’une autre façon puisqu’il est un inhibiteur  des enzymes et les protéines de transport, et par conséquent, de la concentration en anandamide.

Autrement dit, le cannabidiol empêche l’enzyme chargé de la décomposition de l’anandamide d’agir  efficacement, ce qui produit une plus grande concentration d’anandamide dans l’organisme, et donc un effet plus important au niveau relaxant. c’est pourquoi  le CBD peut traiter l’anxiété. Le CBD n’a pas  d’effet direct, mais il renforce  les effets naturels du système en question.

En conclusion,

les travaux en cours du Dr Vincenzo Di Marzo confirment que le système endocannabinoïde est un système de liaison interne du corps essentiel et très  complexe. Ses domaines d’action sont multiples.

Son rôle principal est de réagir aux agressions pour permettre à l’organisme de garder son équilibre et la santé. La dégradation du SED et de ses composants  peut contribuer à l’émergence de  pathologies diverses et à leur pronostic.

Des facteurs environnementaux comme le mode de vie et l’alimentation peuvent dégrader son fonctionnement,  le microbiote intestinal participe à son action.