Le PEA est il le prochain “CBD” pour les sportifs?

PEA-CBD-Sportif

Le PEA et le CBD sont particulièrement indiqués pour les sportifs tant en aval qu’en amont de l’activité pour cultiver une forme générale

  • Avant l’effort, le PEA ou Palmitoylethanolamide améliore la préparation mentale, il participe à la prédisposition cellulaire à l’effort (optimisation de la forme générale).
  • L’arthrose, et notamment celle du genou, est l’un des problèmes articulaires les plus courants causés par la dégradation du cartilage articulaire, des études montrent de notables améliorations par la prise de PEA.
  • Les qualités antispasmodiques du PEA permettent de réduire les crampes.
  • La prédisposition cellulaire générée par le PEA lutte contre le vieillissement prématuré lié à un entraînement intensif.
  • Le CBD  agit tout d’abord sur le mental : Consommer du cannabidiol avant une séance de sport, sous forme d’huile , aide à  la concentration. Il procure une détente.
  • Le CBD prépare à l’effort en stimulant d’énergie sans avoir les effets secondaires.
  • Le CBD  aide à faire face à la douleur.
  • Après l’effort, le sportif récupère plus facilement et les courbatures sont moindres.
  • La prédisposition cellulaire générée par le PEA lutte contre le vieillissement prématuré lié à un entraînement intensif.

PEA OU CBD : Que choisir quand on pratique du sport?

  • Le PEA comme CBD sont des cannabinoïdes ayant des effets reconnus  et étudiés.
  • Mais le CBD rencontre des limitations réglementaires  bien que depuis le 1er janvier 2018, l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) l’ait retiré de sa liste des substances proscrites. Le THC reste interdit faisant partie des substances dopantes :
  • Les sportifs, qui utilisent  du CBD pendant les compétitions, choisiront du CBD sans  traces de THC.
  • Le CBD est victime de l’ostracisme du fait de sa parenté avec le THC  pourtant ses effets sont reconnus et agissent en synergie et complément du PEA.
  • Le PEA peut représenter une alternative pour les personnes ayant une réticence à consommer du CBD.
  • Le CBD agit de façon proche et  complémentaire du PEA au niveau inflammatoire et analgésique.
  • Le PEA est facile à doser et à administrer   C’est une molécule unique et non un extrait de plantes . Les posologies sont établies en fonction de la pathologie et les protocoles d’administration sont relativement  standardisés,bien que les recherches se poursuivent et puissent faire l’objet d’ajustement.
  • Le dosage du CBD demande un certain tâtonnement au début de la prise pour trouver la dose efficace en fonction de chaque individu, de ses troubles et  de sa sensibilité
  • L’un comme l’autre ne provoque  de dépendance.

En conclusion, on peut relever de ces 2 molécules relèvent de grands défis sur le plan inflammatoire , analgésique et de la santé : leurs actions peuvent être complémentaires et synergiques. Les applications de leur champ d’action donnent beaucoup d’espoir et les recherches se poursuivent.