Le cannabigerol ou CBG , un cannabinoïde plein de promesses.

D’où vient le cannabigerol?

Le cannabigérol (CBG) fait partie  des 120 composés cannabinoïdes identifiés dans la plante Cannabis. Le cannabigérol est  la molécule mère à partir de laquelle d’autres cannabinoïdes sont synthétisés. Il est un constituant mineur du cannabis. Pendant la croissance de la plante, le cannabigérol est transformé en d’autres cannabinoïdes, principalement le tétrahydrocannabinol (THC) , le cannabidiol (CBD) et du cannabichromène (CBC) . Finalement, il reste 1% de cannabigérol dans la plante mature.

Qu’est ce qu’un cannabinoïde?

Pour rappel, un cannabinoïde est une substance d’origine végétale produite par  la plante de cannabis . Elle n’est pas toxique, n’a pas d’odeur; Elle peut avoir une action sur le plan physiologique ou psychologique. Les phytocannabinoïdes ressemblent aux endocannabinoïdes produits par le corps humain. Ces substances sont capables d’activer les récepteurs internes présents dans l’organisme humain et elles sont responsables d’effets psychotropes et de bénéfices thérapeutiques et médicinaux .

Quels sont les effets connus du CBG?

Le CBG a été peu étudié à ce jour. Mais son champ d’action semble prometteur.

  •  Des chercheurs approfondissent son rôle dans le domaine antalgique, anti inflammatoire, antibactérien, anti tumoral, anti émétique (nausées,  vomissements), antifongique et neuroprotecteur .
  •  Le gouvernement des Etats-Unis a  lancé une grande étude sur l’utilisation du CBG comme antalgique, les dramatiques effets des opiacés sur la population l’amènent à rechercher de nouvelles alternatives plus douces.
  • Le CBG n’a aucun effet psychotrope, comme le THC. Mais il modère certains effets du THC type paranoïa.
  • On sait qu’il agit sur un certain nombre de récepteurs ( TRPV1, TRPA1, TRPM8, CB1…)
  • Comme le CBD, le CBG augmente le niveau d’ anandamide dans l’organisme.
  • Il présenterait des dispositions thérapeutiques  sur le glaucome (tension au niveau de l’œil entraînant une destruction du nerf optique.) et des propriétés  anti inflammatoires et antioxydantes.

En 2010, Ethan RUSSO dans  un article  publié sur le British Journal of Pharmacology  précise que le CBG possède des capacités antifongiques et analgésiques importantes mais également des propriétés antidépressives à approfondir.  Il indique des applications possibles contre le psoriasis, mais également contre l’anxiété et la tension musculaire. Il souligne que l’action du CBG est majorée par les terpènes.

L’effet d’entourage de cannabis à large spectre est reconnu dans de nombreuses applications, les composants naturels agissant en synergie pour une meilleure efficacité comparativement à de simples isolats.

Le CBG apparaît comme un composé du cannabis intéressant tant pour ces effets particuliers que pour les effets d’entourage du cannabis.