La réponse à vos questions sur le choix de votre huile CBD 3% :

https://hexa3.eu/actualites-huile-cbd/comprendre-et-bien-choisir-son-huile-de-cbd/


Les vertus de l’huile de CBD chanvre 3 %

Ces dernières années, le CBD s’est largement démocratisé, notamment pour ses propriétés thérapeutiques et récréatives. Les consommateurs recherchent des articles sains et naturels, issus de filières sûres. Provenant de l’agriculture biologique, notre huile de CBD est un produit de haute qualité aux vertus médicinales avérées.

Caractéristiques de l’huile de CBD 10 ml

Qu’est-ce que l’huile de chanvre ?

Il s’agit d’une solution huileuse obtenue à partir de plants de chanvre initialement cultivés pour l’industrie pharmacologique et textile. Le plus souvent, ce sont les graines et les tiges de la plante qui sont récupérées pour en extraire la substance huileuse. Cette dernière est ensuite mélangée à une huile végétale afin d’obtenir le produit final. Il existe également des huile MCT avec des propriétés intéressantes.

Qu’est-ce que le CBD ?

Acronyme de cannabidiol, le CBD est un des phytocannabinoïdes présents dans le cannabis. Il a été isolé pour la première fois en 1940, mais il aura fallu attendre les travaux de Raphaël Méchoulam pour mettre en valeur ses nombreuses propriétés médicinales. Ce chercheur Israélien a notamment décrit, en 1998, l’effet entourage. Cela signifie que les cannabinoïdes interagissent pour optimiser leurs effets. Ainsi, plus une huile en contient, plus elle sera efficace. Mode de fabrication des différentes variétés d’huiles de chanvre Fabrication de l’huile de CBD 10 ml L’extraction huileuse doit être délicate afin de garantir la qualité du produit. On distingue trois méthodes de fabrication différentes :
  • l’extraction par CO2, complexe et coûteuse, donne néanmoins un CBD de grande qualité ;
  • l’extraction dans de l’huile, préservant les propriétés du chanvre, consiste à placer la matière végétale, préalablement séchée, dans un bain d’huile, avant de la chauffer ;
  • l’extraction par solvant, relativement simple à mettre en œuvre, mais qui peut détruire les cires végétales.

Les différentes variétés d’huiles

On en recense trois :
  • l’isolat de CBD contenant exclusivement du CBD ;
  • le CBD à large spectre contenant une multitude de substances bienfaitrices issues du cannabis, les cannabinoïdes ;
  • le CBD à spectre complet contenant une quantité respectable de cannabinoïdes.

Les effets de l’huile de chanvre

Les bienfaits de l’huile de cbd bio

Le cannabidiol agit comme un régulateur homéostatique sur les récepteurs du système endocannabinoïde (CB1 et CB2) des mammifères. Il aide donc l’organisme à équilibrer différents systèmes biologiques. Ce composé est riche en antioxydants, en protéines végétales et en acides gras (oméga 3 et oméga 6). Ses propriétés médicinales sont nombreuses :
  • anxiolytique ;
  • antioxydante (le CBD neutralise les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire) ;
  • analgésique et antirhumatismale ;
  • anti-inflammatoire (le CBD atténue les douleurs chroniques d’origine inflammatoire notamment celles liées à la fibromyalgie, à la polyarthrite rhumatoïde, aux règles douloureuses ou à la maladie de Crohn) ;
  • dermatologique grâce à la régulation du sébum ; baisse de la pression artérielle ;
  • relaxation musculaire et amélioration de la récupération physique ; antiépileptique (diminution importante de l’intensité et de la fréquence des crises) ;
  • régulation de l’appétit ;
  • diminution de l’incidence du diabète ;
  • activité antipsychotique ;
  • protection neuronale et lutte contre les maladies neurodégénératives ;
  • antiémétique (diminution des nausées et des vomissements, particulièrement après une chimiothérapie) ;
  • aide au sevrage du tabac, du cannabis et de l’alcool ;
  • antitumorale (limitation de la prolifération des cellules cancéreuses).

Les effets secondaires de l’huile de cbd 10 ml

Les effets indésirables de l’huile de cbd bio sont très rares. Leur survenue est généralement la conséquence d’un surdosage. Le cannabidiol serait susceptible de causer des diarrhées (notamment sous la forme huileuse), une somnolence et une perte d’appétit. Ces effets secondaires sont bénins et disparaissent avec l’élimination progressive du CBD par l’organisme.

Comment consommer l’huile de CBD 3% ?

Utilisation de l’huile de cbd 10ml

Le produit à 3 % signifie qu’il y a 300 milligramme (mg) de CBD par bouteille de 10 ml. Différents dosages d'huile CBD sont disponibles: huile 5%, huile CBD 10%, huile 15%, huile 20% et 30%. Cet article peut être absorbé par voie orale, par voie sublinguale ou encore en massages cutanés. Il est recommandé d’éviter de boire et manger durant les cinq minutes qui suivent la prise de CBD afin de maximiser son absorption. Il faudra patienter 40 à 60 minutes pour ressentir les premiers effets suite à une consommation orale. Par contre, ils pourront perdurer plusieurs heures. La voie sublinguale, au contraire, est à privilégier lorsqu’on souhaite obtenir des effets rapides et brefs. La muqueuse buccale absorbera effectivement les molécules beaucoup plus vite. Si la saveur amère est gênante, l’huile peut être déposée sur un sucre ou mélangée à d’autres aliments. Dans tous les cas, il faut bien agiter le flacon, puis remplir la pipette compte-gouttes afin de prélever uniquement la dose désirée. L’idéal est de garder le produit en bouche pendant une bonne minute, dans le but de favoriser son absorption. La voie cutanée permettra, quant à elle, de laisser le cannabidiol (CBD) exprimer toutes ses propriétés dermatologiques. Concernant la posologie, il n’y a pas de règle définie. Elle doit être adaptée aux effets ressentis. D’une manière générale, on conseille de débuter avec deux à trous gouttes de CBD faiblement dosé par prise, à renouveler jusqu’à trois fois par jour si besoin. Le dosage de l'huile de chanvre sera ensuite augmenté progressivement. L’action du cannabidiol va dépendre du métabolisme de chaque individu, de son poids, de la concentration du produit en molécule active et de la fréquence d’administration. La posologie idéale est donc propre à chaque personne.

Comment conserver l’huile de chanvre ?

L’huile de cbd 3% est un produit périssable qui s’oxyde rapidement à l’air libre. Il craint également l’humidité et la chaleur. Le lieu de stockage idéal est par conséquent le réfrigérateur. Le flacon peut aussi être entreposé dans un cellier ou une cave. Cependant, il faudra toujours veiller à bien le refermer après usage. L’huile de chanvre peut se conserver de un à deux ans après son ouverture. Pour plus d’efficacité, elle doit être consommée à température ambiante. Il est donc préférable de la sortir quelques minutes avant de l’utiliser si elle est entreposée au réfrigérateur. La date d’expiration notée sur le flacon compte-gouttes doit être respectée.

Pourquoi choisir notre huile de CBD 3% ?

De l’huile de CBD bio

Ne travaillant qu’avec des producteurs ayant consenti à respecter les normes de l’agriculture biologique, nous sommes assurés de la qualité de nos produits. Aucun contaminant n’est ajouté aux plants de chanvre. Nos articles ne contiennent donc pas de résidus d’engrais chimiques, de pesticides ou d’herbicides, toxiques pour la santé humaine et animale. Ces conditions de culture idéales permettent d’optimiser les propriétés du CBD ainsi que des autres composants du cannabis.

Du cannabis légal

Grâce à des contrôles rigoureux et extrêmement fréquents, nous sommes en mesure d’assurer la légalité de nos articles. Ils ne contiennent jamais plus de 0.2 % de THC, afin de respecter la législation européenne en vigueur. À l’occasion d’un dépistage par les forces de l’ordre, le résultat sera donc négatif, sauf en cas d’abus extrême. Le THC, ou tétrahydrocannabinol, correspond à la célèbre substance psychoactive dangereuse pour la santé. C’est une drogue, dite « douce », qui modifie en effet le rythme cérébral. Les articles spécifiant les conditions de légalité du cannabis sont les suivants : article R.5132-86 du Code de la santé publique (CSP) ; arrêté modifié du 22 août 1990 portant application de l’article R. 5132-86 du CSP ; arrêté du 22 février 1990 fixant la liste des substances classées comme stupéfiants.